Une intervention chirurgicale constitue un stress pour l'organisme du patient. L'exploration des phénomènes de réponse au stress ainsi que ses conséquences sur la récupération post opératoire et sur la reprise d'une activité normale sont maintenant bien compris. L'équipe médicale du centre d'urologie lyon caluire a mis en place depuis plusieurs années des protocoles concertés avec l'ensemble du personnel soignant pour permettre une optimisation de tout le déroulement de l'hospitalisation pour garantir un meilleur confort pour le patient.

De nombreuses études scientifiques ont démontré les avantages de cette attitude avec une diminution significative des complications post opératoires et une augmentation des aptitudes physiques suivant l'intervention permettant une reprise plus précoce des activités du patient.

Les protocoles ont été définis par l'équipe chirurgicale et d'anesthésie avec, par exemple, une prise en charge optimisée de la douleur. Sur le plan chirurgical par l'utilisation de techniques mini-invasives, comme avec l'utilisation du Robot Chirurgical Da Vinci Xi, et sur le plan anesthésique avec des techniques d'anesthésies complémentaires à l'anesthsie générale permettant une très nette diminution des douleurs post opératoire et ainsi une diminution de la consommation d'antalgiques morphiniques. Les antalgiques morphiniques sont en effet responsables de retard à la mobilisation et à la reprise du transit intestinal. Les anesthésistes utilisent des procédés permettant par exemple d'anesthésier uniquement la paroi abdominale pendant les 48 heures post opératoires par l'infiltration d'un anesthésique local au contact de branches nerveuses sensitives en tout début d'intervention. Dans d'autres cas, le chirurgien met en place lors de la fermeture un cathéter diffuseur d'anésthésique local au sein même de la cicatrice. Une attention toute particulière est portée sur la prise en charge de la douleur en post opératoire afin que le patient puisse se mobiliser le plus rapidement possible dès le soir du geste ou le lendemain.

La mobilisation est encouragée et les équipes de kinésithérapie sont très impliquées dans ces protocoles afin d'aider les patients à se remobiliser au plus vite permettant ainsi de diminuer les risques inhérents à un alitement prolongé comme la phlébite ou l'embolie pulmonaire.

La réalimentation est également étudiée et chaque intervention a un protocole de réalimentation post opératoire défini.

L'équipe soignante des services est à l'écoute du patient pour adapter en fonction de chacun une récupération selon ses capacités et ses antécédents.

Contenu modifié le 24/11/15

Infirmerie Protestante

04 72 00 71 10

Polyclinique Lyon-Nord

04 72 01 45 09

Centre Hospitalier du Haut Bugey

04 74 73 10 13

Principes HON / Mentions légales / Réalisation Ascomedia