La néphrectomie partielle est une chirurgie du rein qui consiste à ne retirer que la partie malade du rein en préservant le reste du rein sain. Cette intervention peut se dérouler sous différentes modalités chirurgicales en fonction de la nature, de la localisation, et de la teille de la lésion principalement.
Elles est conduite, par voie ouverte classique nécessitant une ouverture de la paroi pour accéder au rein, par coelioscopie permettant d'opérer par de petites incision sans nécessiter d'ouverture plus large, et au robot qui offre les mêmes avantages que la coelioscopie en terme de paroi mais qui permet une chirurgie de lésions plus complexes de part la précision et la dextérité apportée par le robot.

L'intervention

Vous entrez la veille de l'intervention, l'après-midi. A votre arrivé, vous êtes accueilli par l'équipe du service qui récupère vous documents administratifs d'admission, les bilans qui vous ont étés demandés par votre chirurgien et votre anesthésiste. Un repas vous est servi le soir. Une douche antiseptique est nécessaire. Une paire de bas de contention vous est remise.

Le jour de l'intervention, vous êtes accompagnés au bloc opératoire. L'intervention se déroule sous anesthésie générale selon les modalités précisées lors de la consultation par votre chirurgien.

Après l'intervention

> Au décours du geste, une surveillance en salle de réveil est effectuée. Vous êtes alors porteur d'une sonde urinaire, d'un drain permettant d'évacuer les sécrétions et les saignements résiduels, d'une perfusion et éventuellement d'un cathéter de paroi en cas de chirurgie par voie ouverte permettant de diffuser un anesthésique local pendant les 48 première heures post opératoires. Le retour dans le service est possible à la fin de la surveillance en salle de réveil.

> Au retour dans le service, vous pouvez boire un peu d'eau le soir, l'alimentation sera reprise progressivement par la suite. si l'intervention a été conduite sous coelioscopie ou au robot, un repos au lit est nécessaire 48 heures suivant le geste pour limiter le risque de saignement. En cas de chirurgie par voie ouverte (incision sous les côtes ou sur le flanc) vous pourrez vous asseoir au bord du lit le soir même.

> Le lendemain du geste : l'alimentation est reprise progressivement. Vous pouvez moduler vous même votre alimentation en fonction de votre appétit. Un bilan biologique sanguin est réaliser pour contrôler les paramètres sanguins.

> A deuxième jour post opératoire : le drain est retiré, ainsi que la sonde et le cathéter de paroi en cas de chirurgie ouverte, vous pouvez alors déambuler librement.

> Au troisième jour : l'alimentation est libre. Une prise de sang de contrôle est effectuée.

> Au quatrième jour : une échographie de la zone opératoire permet de s'assurer de la bonne évolution locale.

Votre sorite

La sortie est ensuite possible. Une consultation de contrôle est effectuée à un mois de l'intervention. Par la suite, en fonction de la nature de la lésion retirée, une surveillance peut-être requise par scanner ou échographie à intervalles réguliers.

Contenu modifié le 13/05/15

Infirmerie Protestante

04 72 00 71 10

Polyclinique Lyon-Nord

04 72 01 45 09

Centre Hospitalier du Haut Bugey

04 74 73 10 13

Principes HON / Mentions légales / Réalisation Ascomedia