Le cancer du Rein touche prêt de 340 000 personnes dans le monde chaque année dont plus de 11 000 en France. Détecter à un stade précoce il se soigne plutôt bien avec une survie à cinq ans atteignant 80 %. Malheureusement dans un tiers des cas le diagnostic est posé à un stade métastatique.
Dans le cas de maladie métastatique des thérapies ciblées permettent une nette amélioration de la survie souvent au prix d'effets secondaires fréquents.
Deux nouvelles molécules ( Nivolumab et cabozantinib) ont prouvé en cette fin d'année 2015 leurs intérêts dans le traitement du cancers du rein métastatique.
Les résultats de ces deux études de phase III et de phase II ont été publiés dans le New England Journal of Medicine en septembre 2015. Les  résultats sont très encourageants chez des patients porteur d'un cancer du rein métastatiques en échec d'un première ligne de traitement. L'efficacité est aujourd'hui prouvée et le profil de tolérance pour le patient semble bien meilleur que les précédentes molécules .
Ces nouveaux traitements sont prometteurs et devrait permettre une meilleure prise en charge de nos patients.

Contenu modifié le 16/12/15

Infirmerie Protestante

04 72 00 71 10

Polyclinique Lyon-Nord

04 72 01 45 09

Centre Hospitalier du Haut Bugey

04 74 73 10 13

Principes HON / Mentions légales / Réalisation Ascomedia